Les réserves internationales nettes du Maroc se sont élevées à 251,5 milliards de dirhams (MMDH) au 20 janvier 2017, en progression de 7,9% en glissement annuel, a annoncé Bank Al-Maghrib (BAM).

D’une semaine à l’autre, ces réserves sont restées inchangées, précise BAM dans une note sur ses indicateurs hebdomadaires de la semaine allant 19 au 25 janvier 2017.

Lors de cette période, le montant total des interventions de Bank Al-Maghrib ressort à 14,5 MMDH, dont une somme de 10 MMDH injectée sous forme d’avances à 7 jours sur appel d’offres et un montant de 4,5 MMDH, accordé dans le cadre du programme de soutien au financement de la Très petite et moyenne entreprise (TPME), relève la note.

Quant au taux interbancaire, il est resté stable à 2,25%, tandis que le volume moyen des échanges est revenu de 4,3 MMDH à 4 MMDH.

Lors de l’appel d’offres du 25 janvier 2017 (date de valeur le 26 janvier 2017), Bank Al-Maghrib a injecté un montant de 10 MMDH sous forme d’avances à 7 jours.

Sur le marché boursier, le MASI, indice global composé de toutes les valeurs de type action, s’est apprécié de 1,1%, portant sa performance, depuis le début de l’année à 7,5%, indique BAM, expliquant cette évolution essentiellement par les hausses des indices sectoriels “Bâtiment et matériaux de construction” de 2,4% et ceux des “Banques” et “Télécommunications” de 0,9%, chacun.

En revanche, la valeur du secteur “Immobilier” a enregistré une baisse de 2,1%. S’agissant des transactions, elles se sont établies à 1,1 milliard, après 1,9 milliard enregistré une semaine plutôt, fait savoir BAM, ajoutant que le montant quotidien moyen des échanges effectués sur le marché central s’est chiffré à 211,5 MDH, contre 353,5 MDH une semaine auparavant.

Par ailleurs, le rythme de croissance de l’agrégat monétaire M3 a décéléré à 5,2%, en glissement annuel, après 5,5% en octobre 2016.

Cette évolution recouvre principalement une accentuation de la baisse des comptes à terme à 1,7%, après 1,1% en octobre, et une décélération de la progression des détentions des agents économiques en titres d’OPCVM monétaires à 3% après 3,5%, et des dépôts à vue auprès des banques à 7,5%, après 7,6%.

S’agissant de la circulation fiduciaire et des placements à vue, leurs taux de progression sont restés quasi inchangés à 5,5% et à 5,7% respectivement.

Par contrepartie de M3, le crédit bancaire a progressé de 4% après 3,8% le mois précédent et les réserves internationales nettes se sont renforcées de 13,1% après 14,5%, tandis que les créances nettes sur l’Administration Centrale ont vu leur baisse s’accentuer de 3,8% à 6,8%.

Sur le volet des changes, le dirham s’est déprécié, au cours de la semaine du 19 au 25 janvier 2017, de 0,27% par rapport à l’euro et s’est apprécié de 0,42% vis-à-vis au dollar, note BAM.

Source : http://www.menara.ma/